La question du Millenium selon Simon Sinek

Les problèmes avec les “millénials” nés approximativement depuis 1984, selon Simon Sinek sont nombreux. Dur à manager, narcissiques, peu concentrés, fainéants, ne sachant pas ce qu’ils veulent… Bref, un portrait peu flatteur. Qu’est-ce que cela signifie ?

La vidéo originale de la discussion, en anglais.

Qui est Simon Sinek

Simon Sinek est un conférencier britannique, auteur de livres sur le management et la motivation.

Après avoir abandonné ses études de droit, il rejoint l’univers de la communication et de la publicité, d’abord chez Euro/RSCG, puis chez Ogilvy & Mather.

En 2009, il publie son best-seller, Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action. La même année, il participe à une conférence TED, et son intervention, How Great Leaders Inspire Action se classe parmi les 10 conférences TED les plus appréciées, avec plus de dix millions de vues en 5 ans.

Wikipédia

La stratégie d’éducation parentale en question

Une des premières composantes viens de l’éducation parentale de certaines personnes. Lorsqu’on enseigne à un enfant qu’il est spécial, qu’il peut avoir tout ce qu’il veut dans la vie, on insuffle une fausse image de la réalité. Une fois confronté à la réalité du monde (en entreprise notamment), ils sont entièrement perdus sans que rien ne soit à leur reprocher. Leur estime d’eux-mêmes en ressort complètement détruite.

addiction aux réseaux sociaux

L’addiction aux réseaux sociaux

Les réseaux sociaux masquent la vérité, montrent nos réussite alors que l’on est en pleine dépression.

La consultation des réseaux sociaux provoque la création de dopamine, également produite lorsque l’on fume, bois, ou joue pour de l’argent.

Proposer le libre accès aux réseaux sociaux aux adolescents est l’équivalent de leurs offrir un accès VIP aux bars lorsqu’ils se sentent déprimés… Imaginez le désastre…

Lors de l’adolescence, on est supposés apprendre à se reposer sur nos amis, plutôt qu’uniquement sur nos parents. Si un jeune découvre l’alcool lors de cette période, il risque de se reposer sur l’alcool lors de ses périodes d’anxiété. C’est le même souci avec les réseaux sociaux.

Les gens qui passent plus de temps sur Facebook sont plus souvent dépressifs que la moyenne.

La solution ? La régulation

L’alcool n’est pas mauvais : l’excès d’alcool est mauvais. De la même manière les réseaux sociaux ne sont pas mauvais, mais en abuser est dangereux. On assiste aujourd’hui à la surutilisation des smartphones à un point qu’on peut comparer cette addiction à l’alcoolisme. Beaucoup de gens passent plus de temps sur leur smartphone pendant une réunion ou lors d’un rendez-vous entre amis, plutôt que de discuter avec leur interlocuteur.

Des comportements tels qu’avoir son téléphone sur la table lors d’une réunion, ou consulter son smartphone au moment où on se réveille sans même s’intéresser à la personne avec qui on a passé la nuit sont toxiques. Il faut apprendre à segmenter sa vie, et remettre le rapport humain, l’échange, au centre de notre vie.

addiction aux réseaux sociaux comparable à l'addiction à l'acool

L’impatience de cette génération

Ce comportement est exacerbé chez les plus jeunes qui n’ont pas l’habitude d’attendre. Vous voulez un objet ? Commandez-le sur Amazon Prime et recevez le dans les 24 heures. Vous aimez une série ? Regardez toute la saison sur Netflix sans attendre, d’un coup. Vous cherchez l’amour ? Swipez vers la droite sur Tinder. Oui, même la séduction a été remplacée par une app.

Le problème de ce système est qu’on perd la notion de satisfaction. Beaucoup peuvent en témoigner, le chemin vaut 100x plus que le moment où on a atteint son objectif. La satisfaction immédiate est dangereuse car on n’apprécie plus cette satisfaction à sa juste valeur, et surtout on ne peut pas l’atteindre partout. Ça rend ces situations insurmontables, en amour par exemple où on ne peut pas avoir ce qu’on veut en claquant des doigts. Il faut construire. Pareillement en ce qui concerne notre parcours professionnel. Il ne se construit pas en 24h, mais en une vie.

Les gens veulent être au sommet de la montagne sans prendre le temps de l’escalader. Ce qui est important dans la vie prend du temps à construire, ne l’oublions pas.

Scénario catastrophe

Dans le pire des scénarios (et celui-ci semble déjà se profiler), on assistera à une augmentation du taux de suicide, d’overdose et d’absentéisme scolaire à cause de la dépression.

Et le scénario optimiste n’est pas beaucoup plus réjouissant. La société entière qui ne trouvera jamais aucune satisfaction particulière concernant les relations humaines ou les réalisations professionnelles.

L’environnement

Les entreprises, actuellement, ne s’inquiètent pas de la santé de leurs employés, ou même du projet à long terme de l’entreprise. Ils ne voient que des chiffres et la rentabilité à court terme.

Comment un environnement aussi hostile pourrait aider une génération déjà perdue à trouver leur voie, et celle de l’humanité, dans cet univers digital ?

L’individu n’est pas le problème. Les millenium ne sont pas responsables – Simon Sinek

L’environnement, la structure est responsable. Il s’agit d’un manque TOTAL de bon leadership. Il est de la responsabilité des entreprises de récupérer les erreurs commises par l’école et les mauvaises stratégies parentales. Il faut travailler dur pour cela, pour apprendre les bonnes habitudes de sociabilité. Les smartphones devraient être interdits lors des réunions pro.

Lorsque l’on mange entre amis, on laisse nos téléphones à la maison. En cas de problème, un seul d’entre nous garde son appareil. Le reste du temps, quel intérêt ? Profitons du moment présent !

addiction aux réseaux sociaux et smartphones

Même seul : évitons de plonger dans notre téléphone en permanence, observons le monde. Peut-être pourrions-nous remarquer quelque chose qui peut être amélioré. Ça s’appelle l’innovation. On serait complètement passé à côté en vérifiant Twitter ou Instagram.

PERSONNE ne devrait charger son téléphone dans sa chambre, il devrait être chargé dans le living room ou dans le bureau. Pas de tentation. “Oui mais c’est mon réveil”. Eh bien achètes un réveil. Ça coûte 8€ !

Pourquoi cette interview est capitale ?

Cette interview et les problèmes soulevés lors de celle-ci sont exactement ceux que j’ai rencontré lors de mes études, mes projets, ma vie. Je cherche justement toutes sortes d’astuces, pour améliorer ma qualité de vie. Tout le monde devrait penser différemment et apprendre à vivre en communauté, et je considère qu’il est de notre devoir d’aider nos pairs.

C’est pour cela que je te partagerai toutes mes découvertes, et que je t’encourage à faire pareil dans l’espace commentaire, afin qu’on évolue tous ensembles. Peut-être que cette petite communauté sera à la base d’une révolution sociologique francophone ! Personne ne le sait encore.

Et toi, que penses-tu de la vision des choses de Simon Sinek. Penses-tu être “addict” à ton smartphone et aux réseaux sociaux ?

Édit 14/02: complètement d’information par rapport à cet article, cette vidéo d’Antoine BM traité le même sujet de manière différente

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *